France : En défense, le patron perd son grade craint Courbis

France : En défense, le patron perd son grade craint Courbis

Photo Icon Sport

Malgré l'arrivée sur le banc de son compatriote Zinédine Zidane, l'homme qui l'avait attiré au Real Madrid, Raphaël Varane se retrouve en difficulté chez les Merengue.

La situation est claire aux yeux de l'entraîneur madrilène : l'ancien Lensois n'est que son troisième choix en charnière centrale derrière Sergio Ramos et Pepe. Le défenseur de 22 ans voit donc son temps de jeu diminuer, ce qui explique peut-être sa prestation mitigée vendredi contre les Pays-Bas (2-3 pour l'équipe de France). De quoi alerter Rolland Courbis, inquiet avant l'Euro 2016.

« Il y a deux ans, et je trouve que c’était mérité, c’était notre futur leader, le futur Laurent Blanc. Il y avait même des petits sous-entendus de Beckenbauer. Mais aujourd’hui, l’évolution de Varane, dans son club, dans son jeu, m’inquiète. Il m’inquiète, a insisté l'entraîneur du Stade Rennais sur RMC. Je ne vois pas de progrès, ni dans son comportement, ni dans son regard. Je suis inquiet de celui qui devait être mon leader. Et quand on se demande qui on doit mettre aux côtés de Varane, je dis attention. »

Varane n'est plus vice-capitaine

« Didier Deschamps va regarder la fin de saison du Real Madrid et prendra ses responsabilités, comme il a toujours su le faire. Il va falloir rapidement que dans les matchs de préparation, Varane soit nettement meilleur et s’impose, a conseillé le technicien. Parce que le sélectionneur va avoir des décisions compliquées à prendre concernant la charnière centrale. Je sais qu’il sera dans les onze, mais il n’est pas, pour moi, le joueur important qu’on espérait qu’il soit. » Ce n'est sans doute pas un hasard si le brassard de capitaine a atterri sur le bras de Blaise Matuidi, et non sur celui de Varane en l'absence d'Hugo Lloris...

Share