Affaire Benzema, Thiriez, le Père Noël devient Père Fouettard

Affaire Benzema, Thiriez, le Père Noël devient Père Fouettard

Photo Icon Sport

A l’issue du comité exécutif, Noël Le Graët a tenu une conférence de presse où il a abordé de nombreux sujets, parfois délicats. Les regards étaient bien évidemment tournés vers l’intervention du président de la FFF au sujet de l’affaire Benzema-Valbuena, et l’annonce de la suspension, certes provisoire, mais à durée indéterminée, de l’attaquant du Real Madrid. Toutefois, l’instance fédérale n’a pas eu accès au dossier, ce qui provoque donc une décision basée simplement sur l’intervention de Valbuena dans le Monde, et les écoutes téléphoniques dévoilées. 

« Mathieu Valbuena, c'est la victime. Valbuena n’a rien fait. Au moment où il a su qu’une affaire le concernait, il a fait ce qu’il fallait. Il était proche, très proche de Benzema. Il y a des coups durs en amitié mais il faut savoir pardonner. Karim Benzema est un type bien, totalement irréprochable au Real Madrid, qui n'a pas une communication extraordinaire. Prendre des sanctions, ce n'est jamais ma tasse de thé, mais en tant que président de la fédération, je ne peux rester insensible aux écoutes téléphoniques qui sont parues dans les journaux dans cette affaire. Karim est sincère dans son amitié, il a de mauvaises fréquentations, mais lui-même n’est puni nulle part. C’est un footballeur de haut niveau. J'estime ce garçon », a fait savoir un Noël Le Graët visiblement peiné de devoir prendre cette sanction, pour ceux qu’il appelle « deux garnements », comme si c’était une histoire de chewing-gums collés sur les tables de l’école…

Dans son intervention, le président de la FFF en a aussi profité pour envoyer un énorme tacle à son homologue de la LFP, Frédéric Thiriez. Une attaque tranchante, même si elle était un peu venue de nulle part. « J'ai dit que j'aimais fréquenter les gens qui connaissaient quelque chose en ballon (...) Qui d'entre vous a discuté de foot avec Thiriez ces derniers temps ? Je note que 100% des journalistes prétendent que Thiriez ne connaît pas grand-chose au football. Je vous remercie », a balancé un Noël Le Graët à l’encontre de Thiriez, qui avait prôné « la fermeté » à l’encontre de Karim Benzema. Si Le Graët espère visiblement encore voir l’attaquant madrilène disputer l’Euro et se raccommoder avec Valbuena, il a visiblement décidé de se montrer ferme... avec le président de la LFP. 

Share