Rennes fait tomber l'OM à la dernière seconde !

Rennes fait tomber l'OM à la dernière seconde !

Photo Icon Sport

Un but à l’ultime seconde a permis à Rennes d’éliminer l’OM en 16e de finale de la Coupe de la Ligue (2-1) après un match assez spectaculaire qui a vu les deux formations finir à dix. C’est évidemment un coup dur pour l’Olympique de Marseille qui espérait se refaire une santé après la défaite à Lyon.

Pour la première fois de la saison, Marcelo Bielsa avait décidé de faire tourner pour ce match de Coupe, notamment en titularisant Batshuayi, laissant Gignac sur le banc. Et le coach de l’OM avait vu juste, car si l’attaquant belge butait sur Costil dès la 2e minute de jeu, Batshuayi trouvait ensuite la faille après une récupération de Dja DjéDjé, qui lançait Michy, lequel ouvrait le score d’un tir croisé (0-1, 19e). Comme souvent cette saison, l’Olympique de Marseille menait au score et cela ne sentait pas très bon pour Rennes. Pourtant, les joueurs bretons, après un petit coup de mou consécutif au but phocéen, reprenaient leurs esprits, et Samba devait se mettre en valeur sur un tir d’Henrique qui prenait le chemin de la lucarne (29e). Juste avant la pause, Batshuayi était à deux doigts de doubler la mise, mais la reprise de la tête du joueur belge était repoussée par Costil (43e). La dernière occasion était toutefois à l’actif de Rennes, Armand marquant le but de l’égalisation, justement refusé pour une position de hors-jeu (44e).

La seconde période débutait sur un rythme aussi agréable, les deux formations étant tournées vers l’avant. Et Rennes allait réussir à égaliser. Sur un coup-franc tiré de la gauche par Henrique, Konradsen ajustait tranquillement de la tête Samba (1-1, 60e). Montanier décidait alors de lancer Ntep, ce qui marquait le début d’une séquence assez incroyable. Quelques secondes plus tard, l’attaquant rennais était au duel avec Dja Ddjédjé et les deux joueurs commençaient par un tirage respectif de maillot avant d’en finir aux mains. Résultat, l’arbitre expulsait les deux protagonistes de cet incident (63e), lesquels avaient bien du mal à se calmer. Sur la touche, Gignac venait même sermonner son coéquipier pour son attitude.

Une fois le calme revenu, le rythme était nettement moins intense à dix contre dix. Batshuayi allait cependant encore permettre à Costil de se mettre en valeur, notamment sur une lourde frappe cadrée (75e).  Le rythme baissait en fin de match, même si l’OM semblait pouvoir décrocher la mise. Mais, à la dernière seconde, sur un corner, Mbengue reprenait le ballon, et son tir était détourné du talon par Hosiner, qui ne laissait aucune chance à Samba (2-1, 90e+3). L’arbitre pouvait siffler la fin de la rencontre sur cet incroyable coup de tonnerre qui faisait exploser le Stade de la Route de Lorient et laissait les joueurs marseillais KO.

Share