Sextape de Valbuena : Une écoute très gênante pour Benzema !

Sextape de Valbuena : Une écoute très gênante pour Benzema !

Photo Icon Sport

Ce mardi, Europe 1 a dévoilé le contenu d'une des écoutes téléphoniques réalisées dans le cadre de l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Et celle-ci a d'autant plus de valeur qu'elle a été réalisée le 6 octobre dernier, juste après que Karim Benzema ait parlé de cette histoire avec le joueur de l'Olympique Lyonnais à Clairefontaine. Une fois que cette discussion a eu lieu, Karim Benzema a été en contact téléphonique vers 22h avec l'une des personnes mises en examen, un proche du joueur madrilène, et a debrieffé ce dernier sur la manière dont Valbuena avait réagi. 

Et les propos de Karim Benzema, retranscrits dans cette écoute téléphonique, ne plaident pas en faveur du joueur. En effet, le dialogue, long de 20 minutes, débute très clairement. « Je pense qu’il nous prend pas au sérieux, explique d’abord Karim Benzema, qui raconte ensuite à son interlocuteur comment il a essayé de convaincre son coéquipier en équipe de France de payer la somme demandée par ceux qui le faisaient chanter. Je lui ai dit : ‘moi je vais t’arranger la sauce. Faut que tu vas voir le mec (sic). Il va venir. Il va te parler. Mais je te donne ma parole que y a pas d’autre copie (…) je lui dis : ‘si tu veux que la vidéo elle soit détruite, mon ami, il vient te voir à Lyon, tu vois directement avec lui’ (…) Je lui ai dit : ‘la vidéo, je l’ai vue il y a une semaine, avant de venir’ ».

Karim Benzema prétend également que le joueur de l’OL aurait été touché d’apprendre que cette vidéo était en circulation et que Benzema l’avait vue. « Il était en panique, il commençait à avaler deux, trois fois de travers (…) Je lui dis : ‘de toute façon tu fais comme tu veux’ (…) tu veux pas, bah fais ta vie, mais moi, je t’ai prévenu’ ». Selon Europe 1, pendant la conversation, Karim Benzema et son ami semblent s’amuser de cette situation, avant que le proche du joueur conclue : « Nous, de toute façon, on est là pour l’arranger, s’il veut pas, bah laisse, il va se démerder avec ces piranhas. Après, peut-être qu’ils vont lui demander, je sais pas, deux places de foot ou je sais pas quoi. »

Share