Nasri évoque cash l’affaire de la sextape et prévient Valbuena

Nasri évoque cash l’affaire de la sextape et prévient Valbuena

Photo Icon Sport

Le nom de Samir Nasri est apparu dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, et cela n’a pas été du tout du goût du joueur de Manchester City.

Dans un entretien à RMC, le milieu de terrain a d’abord bien précisé qu’il n’avait joué aucun rôle et n’avait été en contact avec personne à ce sujet. Et l’ancien joueur d’Arsenal n’a pas tardé à accuser Valbuena de l’avoir mêlé à cette histoire. « Qu’il me mette dans cette histoire… J’aurai une discussion avec lui. Honnêtement, je m’en fous de son histoire de sextape. Ce n’est pas mon problème, pas mes histoires. S’il veut faire un amalgame parce que je connais les personnes qui sont citées et qu’il dit que j’ai voulu être impliqué, c’est son droit de le penser. En tout cas, il n’a pas le droit de salir mon nom ou de le citer si je suis nulle part. Je pense qu’il a eu accès au dossier. Il a pu voir qu’il n’y avait aucune écoute me concernant. Je ne parle pas aux personnes concernées ? Si mon nom a vraiment été cité dans ce dossier ou si j’avais été impliqué dans des écoutes, je pense que j’aurais déjà été convoqué. Il n’y a pas de passe-droit dans cette affaire. Karim Benzema joue au Real et il a été convoqué », a expliqué Samir Nasri, même si Le Monde évoquait des écoutes et des témoignages qui l’impliquaient, et non pas une éventuelle dénonciation de Mathieu Valbuena. 

Le joueur de Manchester City a ensuite bien fait comprendre qu’il ne se réjouissait pas de cette affaire, tout en rappelant qu’il était complètement étranger et qu’il n’avait jamais eu le moindre contact Valbuena ces derniers temps. « Que Mathieu ne me mette pas dedans. Je ne l’ai jamais appelé. Je ne veux pas qu’il mette mon nom dans cette histoire. S’il veut se faire passer pour une victime, il n’y a pas de problème ! Dans cette affaire, c’est lui la victime, mais qu’il ne sorte pas mon nom. On n’est pas amis. On ne le sera jamais. Mais le malheur des gens ne me fait pas plaisir. J’ai autre chose à penser que son histoire de sextape. Mais c’est bien de savoir qu’il parle comme ça. J’aurai une discussion avec lui », a assuré Samir Nasri, assez remonté de voir son nom apparaître dans ce dossier alors qu’il n’a pas été sommé par les enquêteurs de s’expliquer. 

Share