Le Qatar lavé de tout soupçon pour 2022

Le Qatar lavé de tout soupçon pour 2022

Photo Icon Sport

Après une enquête de près de deux ans menée par un comité d’éthique indépendant, le Qatar a été lavé de tout soupçon de corruption lors de l’élection pour l’attribution du Mondial 2022. En 2010, l’Emirat avait remporté l’élection à la surprise générale devant les Etats-Unis, la Corée du Sud, le Japon et l’Australie, et des paiements de l’ordre de plusieurs millions d’euros à des officiels de la FIFA, afin de faire pencher la balance en sa faveur, ont été dénoncés dans différentes publications. Un avocat américain, Michael Garcia, a mené l’enquête sur l’ensemble du processus des votes pour 2018 et 2022, tandis qu’un juge allemand, Hans Joachim Eckert, a rendu un rapport de 42 pages que la BBC s’est procuré, et qui sera bientôt dévoilé. Dans celui-ci, il est expliqué que le Qatar n’a aucunement influencé le processus de vote par des agissements interdits, des tentatives d'influence ou des mouvements d’argent. En conséquence, la FIFA devrait prochainement confirmer qu’il n’y aura aucune remise en cause de l’organisation de la Coupe du monde 2022 par le Qatar. Dans la foulée, le comité d'éthique de la FIFA a maintenu les prochaines Coupes du monde, qui auront donc lieu en Russie en 2018, et au Qatar en 2022.

Share