Le TFC assume son cadeau au PSG

Le TFC assume son cadeau au PSG

Photo Icon Sport

Les contraintes liées au fair-play financier sont réelles pour le PSG, qui n’a pas toute la latitude souhaitée pour acheter plusieurs joueurs à des montants colossaux comme cela avait été le cas précédemment. Après David Luiz, c’est donc pour le moment un marché des transferts à l’économie que réalise le club de la capitale, puisque Serge Aurier a été prêté par Toulouse. Un mode de fonctionnement qui ressemble clairement à un cadeau, puisque si l’option d’achat est supérieure à 10 ME, elle n’est nullement obligatoire. Le TFC fait donc partie de ces rares clubs à pouvoir se permettre de prêter son meilleur joueur sans aucune garantie de transfert, et visiblement, Olivier Sadran l’assume parfaitement. 

« Je n’ai jamais empêché et je n’empêcherai jamais un jeune joueur d’évoluer dans le Top8 européen. Je prête donc Serge Aurier avec une option d’achat, qui est à l’entière main du PSG. Il n’y a aucune option d’achat automatique, je vous l’assure. Toulouse a la chance d’être un club qui n’est pas dans le besoin », a expliqué le président du TFC dans les colonnes de L’Equipe. Reçu à plusieurs reprises, à Paris comme dans le Golfe, par Nasser Al-Khelaïfi et l’Emir du Qatar pour ses affaires, Olivier Sadran devra désormais trouver un arrière droit capable de faire oublier Serge Aurier, sans un centime de plus en poche. 

Share