Les taxes mettent toujours l'ASSE en colère

Les taxes mettent toujours l'ASSE en colère

Photo Icon Sport

Bernard Caïazzo n’a jamais masqué son vif mécontentement à l’encontre des différentes charges qui pèsent sur les clubs français, et à trois jours de la fin du mercato le dirigeant de l’AS Saint-Etienne n’est évidemment pas calmé. S’exprimant sur Eurosport, le président du conseil de surveillance des Verts ne décolère pas, estimant que ces charges fiscales étaient pour beaucoup dans l’indice européen en berne des formations françaises.

« Je discutais avec le président de Karabükspor jeudi. Ils ont un budget trois fois inférieur au nôtre, mais, avec les taxes, ils rattrapent leur retard. Nous sommes massacrés par les taxes. Et il ne faut pas s’étonner du recul de l’indice UEFA. Aujourd’hui, le foot français est beaucoup moins bien qu’il y a quatre ans, fait remarquer Bernard Caïazzo, qui pour en revenir au mercato de l’ASSE, confie qu’à priori les choses devraient en rester là. On réfléchit à différents sujets, mais nous avons déjà dépensé 4ME cet été. Le coach ne veut pas un effectif pléthorique. Un défenseur central ? Florentin Pogba a fait un bon match jeudi. Wass ? On avait fait une offre de 3 millions d’euros à Evian qui a été refusée. Maintenant, on a Théophile-Catherine qui nous amène la polyvalence qu’on recherchait. »

Share