L’ASSE avoue faire front avec l’OM pour contrer l’OL

L’ASSE avoue faire front avec l’OM pour contrer l’OL

Photo Icon Sport

Derrière le PSG qui évolue, pour le moment uniquement en terme financier et médiatique, dans une autre galaxie en France, la bagarre sur le plan sportif et économique pour être le premier wagon derrière la locomotive parisienne fait rage. Et à ce petit jeu, tous les coups sont permis et notamment celui des alliances. Si on a beaucoup parlé d’une entente entre les « Olympiques » (Marseille et Lyon) pour essayer de rivaliser sportivement avec le PSG pendant l’été, la réalité serait toute autre selon Bernard Caïazzo. Le président du conseil de surveillance des Verts est également le vice-président de la Ligue et il profite de ce double fauteuil pour se livrer sans concession dans les colonnes du Progrès, notamment sur son association avec l’OM pour essayer de prendre l’avantage sur l’OL.  

« Un front avec l’OM face à l’OL ? C’est une évidence, il y a des affinités entre Aulas, Seydoux (Lille), Sadran (Toulouse). Moi, plutôt avec Saint-Sernin (Rennes), Legrand (Valenciennes), le fils Nicollin, Labrune. Mais ce sont quand même des concurrents. Je reconnais la réussite d’Aulas, la qualité de son staff, de sa politique de formation mais il est logique que l’ASSE défende ses intérêts et ce ne sont pas les mêmes. Aulas n’a plus le rôle qu’il avait à la Ligue et je pense y être pour quelque chose. Si on ne doit pas sous-estimer Lyon, mon travail est de faire entendre la voix de Saint-Etienne, chaque saison un peu plus », a livré le dirigeant stéphanois, véritable amateur des provocations verbales mais aussi des petites phrases assassines par SMS, dont certaines ont fait du bruit récemment après quelques fuites. 

Share