L'ASSE aurait menti dans l'affaire des banderoles anti-PSG !

L'ASSE aurait menti dans l'affaire des banderoles anti-PSG !

Photo Icon Sport

La semaine passée, après l’apparition successive durant le match ASSE-PSG de plusieurs banderoles qui visaient clairement le Qatar, propriétaire du Paris Saint-Germain, Bernard Caïazzo, co-président des Verts avaient annoncé qu’il diligentait immédiatement une enquête afin de déterminer comment une telle chose avait pu se produire. Mais, selon l’Equipe, des stadiers présents dimanche dernier à Geoffroy-Guichard ont délivré des versions écrites des événements qui laissent clairement entendre que l’AS Saint-Etienne savait que des banderoles allaient apparaître.

« Ces banderoles se trouvaient dans le local du groupe Magic Fans avant l’ouverture des portes. Profitant de l’ouverture de ce local afin de prendre leur matériel (porte-voix, tambours…), les supporters Magic ont rapidement pu introduire les banderoles dans la tribune. Au cours de la rencontre, les banderoles ont été déployées. Aucun message émanant du PC sécurité à mon intention ne m’a demandé d’intervenir en tribune pour ces faits. Un contact a été pris avec cordo 2 (un salarié du club). Ce dernier avait sur son portable les textes de plusieurs banderoles qui semble-t-il avaient été validés… », indique ce stadier dans un rapport dévoilé par l'Equipe. Le quotidien précise qu’une réunion aurait eu lieu quelques jours avant le match ASSE-PSG, et qu’un accord aurait été trouvé entre la direction des Verts et les groupes de supporters, qui étaient venus avec leur avocat. Un deal aurait été passé à cette occasion, autorisant les banderoles en échange d’une absence de fumigènes. Interrogé sur ces révélations, la direction de l’AS Saint-Etienne a balayé cela d’un revers de la main : « Tout ceci est faux. Une enquête est en cours. Ceux qui ont fauté seront sanctionnés ». 

Share