ASSE : Recruter en L1, ce n’est pas intelligent estime Caïazzo

ASSE : Recruter en L1, ce n’est pas intelligent estime Caïazzo

Photo Icon Sport

Afin de prendre le moins de risque possible sur le marché des transferts, l’AS Saint-Etienne se concentrait sur les joueurs de Ligue 1.

Ainsi, le club stéphanois était certain que ses recrues n’auraient pas besoin de période d’adaptation. Mais ça, c’était avant la hausse des prix sur le marché français. Un paramètre qui a complètement changé la stratégie de l’ASSE la saison dernière lorsque Robert Beric, Ole Selnaes et Oussama Tannane ont débarqué. Ce dont Bernard Caïazzo n’est pas peu fier.

« Il faut être capable de recruter en Europe des joueurs adaptables en France, qui puissent nous apporter un plus, a expliqué le co-président de Saint-Etienne sur SFR Sport. Je prends l’exemple de Selnaes, un joueur d’un certain niveau. On a cette ouverture car on a fait l’Europe, l’Europe a ouvert l’esprit ! Avant on recrutait franco-français, c’est l’aspect sécuritaire. Aujourd’hui il y a Selnaes, il y a Beric, il y a Tannane. Lui c’est un Marocain mais il est Néerlandais, depuis l’âge de deux ans il vit en Hollande. Il faut continuer dans cette direction. Je pense qu’il faut essayer d’être plus intelligent. Quand on n’a pas les moyens financiers, il faut avoir plus d’intelligence. » En revanche, Caïazzo ne se vante pas de l’arrivée d’Alexander Soderlund…

Share