OL : Aulas furieux d'une trahison du maire de Lyon

OL : Aulas furieux d'une trahison du maire de Lyon

Photo Icon Sport

Ce week-end, le maire de Lyon a annoncé que le Lyon Olympique Universitaire (LOU), champion de France de Pro D2 en rugby et qui remonte donc dans le Top 14, allait évoluer dans le stade de Gerland qui sera en partie rénové pour cela. Et cette annonce a mis Jean-Michel Aulas dans une sombre colère. 

« Je suis tombé de ma chaise en découvrant l’annonce du maire de Lyon. J’étais à ses côtés, vendredi soir, lors du match contre Nice et il ne m’avait rien dit », témoigne, dans Le Progrès, le président de l’Olympique Lyonnais, qui juge que la ville de Lyon va financer en partie ce qui sera un « concurrent » du stade du Parc OL, construit avec des fonds privés. De quoi faire sortir de ses gonds Jean-Michel Aulas. « Dès que j’aurai traité Cegid, je vais m’occuper de Gerland qui provoque beaucoup d’interrogations. Tel qu’il est présenté par Olivier Ginon (Ndlr : le propriétaire du LOU), le projet peut porter préjudice au parc OL. Il y a concurrence en matière de cible, d’hospitalités, de festivités », explique le patron de l’Olympique Lyonnais, qui digère d’autant moins cette opération qu’Olivier Ginon était administrateur de l’OL, poste dont il vient de démissionner.

Un départ que Jean-Michel Aulas explique : « J’ai demandé des comptes et des explications à GL Events et comme ça ne lui a pas plu, Olivier Ginon a donné sa démission, mais un peu tardivement à mon goût. » Une version rejetée par le patron du club de rugby. Dans ce dossier, l’avis de Gérard Collomb, le maire socialiste de Lyon, est attendu. Mais ce dernier a refusé de s’exprimer pour l’instant.

Share