LFP : Desplat remet un bon taquet à Aulas

LFP : Desplat remet un bon taquet à Aulas

Photo Icon Sport

La Ligue de Football Professionnel a désormais une présidente, Nathalie Boy de la Tour, et les choses devraient revenir au calme. Mais, quelques jours seulement après une assemblée générale élective qui a tourné au tragi-comique, Bertrand Desplat a décidé de régler encore quelques comptes avec Jean-Michel Aulas. Pour le président de l’En-Avant Guingamp, le patron de l’Olympique Lyonnais ne pense qu’à lui au détriment des autres clubs de Ligue 1 et cela s’est payé.

Bertrand Desplat ricane aussi des propos de Jean-Michel Aulas qui affirme avoir été à la base du choix de Nathalie Boy de la Tour pour diriger la LFP. « J'ai trouvé presque maladroit le fait que Jean-Michel Aulas puisse réclamer la paternité du choix de Nathalie Boy de la Tour. La seule chose qui peut m’agacer chez lui, c’est quand il met son immense talent au service d’un intérêt individuel et non collectif (…) Si Jean-Michel Aulas a joué contre le football français sur la réforme de la Ligue des champions ? Oui, tout à fait. C est important de maintenir le droit de rêver pour les clubs français. Le système est maintenant beaucoup trop verrouillé... Si Jean-Michel était au courant il aurait dû nous tenir informés pour que l’on puisse se mobiliser. On ne peut pas oublier le cœur de son Championnat quand on veut construire un grand football. Ma volonté est de raccrocher les wagons aux locomotives », a expliqué le dirigeant guingampais, qui par ailleurs a confié qu’il militait pour la suppression de la Coupe de la Ligue.

Share