Après la télé, c'est L'Equipe qui veut la peau de l'OL selon Aulas

Après la télé, c'est L'Equipe qui veut la peau de l'OL selon Aulas

Photo Icon Sport

Le début de semaine a été agité à Lyon en marge de la préparation du match de Ligue des Champions face à Valence. Et ce n'est pas fini.

Entre la sortie d’Alexandre Lacazette qui chargeait Aulas et Fournier dans les colonnes de L’Equipe, et les phrases peu amènes de Claudio Beauvue dans Ouest-France, le service communication du club a eu du travail. Si l’ancien guingampais a démenti fermement avoir tenu ces propos, expliquant qu’ils avaient été mal compris, Jean-Michel Aulas se charge personnellement du dossier Lacazette. Le président lyonnais a déjà rappelé qu’il n’y aurait aucune sanction à l’encontre de son attaquant, tout simplement parce que ce ne sont que « des ragots, des histoires montées de toutes pièces » selon lui. Une attaque à l’encontre de Vincent Duluc, le journaliste suiveur de Lyon dans L’Equipe, et qui continue tout au long de cette semaine. Aulas, qui sait aussi que cette polémique permet d’éviter de parler des résultats de son équipe et des performances de ses joueurs, a accusé sérieusement le journaliste de L’Equipe sur les réseaux sociaux. Il y a deux semaines, c'étaient les diffuseurs qui complotaient pour favoriser le PSG au détriment de l'OL...

« L’interview déformée et diffusée la veille du match de Ligue des Champions avait bien pour objectif de déstabilier Alexandre pour se donner bonne conscience. Vous êtes un menteur, vous avez le SMS de l’agent d’Alexandre qui confirme mes propos : pas beau Vincent. S’il vous plait Vincent, pouvez-vous nous lâcher un peu avec Alexandre et l’OL. Occupez-vous de Bourg et de l’équipe de France. Merci », a balancé un Jean-Michel Aulas visiblement remonté comme un coucou, et pour qui la preuve irréfutable serait un texto de l’agent de Lacazette, confirmant que le joueur n’avait pas tenu ces propos…

Share