Mercato : Bangoura « n’est pas cramé » et compte le prouver loin de Nantes

Mercato : Bangoura « n’est pas cramé » et compte le prouver loin de Nantes

Photo Icon Sport

Alors que le FC Nantes s'apprête à accueillir sa première recrue hivernale avec l'arrivée de Guillaume Gillet, les Canaris pourraient bien perdre certains éléments au cours du mois de janvier. Dont Ismaël Bangoura...

L'histoire d'amour entre Bangoura et le FC Nantes n'aura pas duré bien longtemps... Arrivé sur les bords de l'Erdre en 2012, le contrat du buteur guinéen n'a pas immédiatement été homologué par la LFP. Et il s'en est suivi l'histoire que tout le monde connaît : son ancien club d'Al Nasr Dubaï l'a poursuivi pour rupture unilatérale de contrat, ce qui a entraîné une amende de 4,5 millions d'euros, une suspension pour Bangoura et une interdiction de recrutement pour Nantes... Depuis, il ne s'est pas imposé au FCN, malgré une grosse trentaine de matchs, et n'est même plus dans les petits papiers du club depuis le début de cette saison. Proche de la sortie cet été en direction de Créteil, Bangoura était finalement resté à Nantes, où il s'entraîne depuis avec l'équipe réserve...

Pour Foot01, Christophe Hutteau, son agent, est revenu sur cet imbroglio estival : « Ismaël aurait pu rebondir dans les dernières heures du mercato estival car le club avait trouvé un prêt à Chypre et un autre en Israël. Malheureusement, Créteil s’était engagé le 31 au matin auprès d’Ismaël et des dirigeants du FC Nantes à le prendre. C’est la raison pour laquelle le joueur a refusé ces offres de prêt. Il a une famille avec des enfants et il ne souhaitait pas partir à la va vite. Le soir du 31, le directeur général de Créteil s’était même entretenu avec Franck Kita pour lui dire qu’il n’y avait pas de souci, qu’il n’avait qu’une parole et l’accord de son président et que les documents seraient signés dès le lendemain car ce n’était pas un souci s’il allait être considéré comme joker. L’histoire retiendra que nous ne saurons pas en quelle année... Mais qu’importe, il faut regarder devant et trouver une solution ».

Des touches en L2 et à l'étranger

Une chose est donc certaine : le clan Bangoura va profiter de cette nouvelle fenêtre de transferts en janvier pour quitter le FC Nantes. Soit sous la forme d’un prêt, soit dans le cadre d’un transfert définitif. Mais pour aller où ? Selon nos informations, plusieurs clubs de Ligue 2 et quelques clubs à l’étranger se sont manifestés ces derniers jours pour recruter un Bangoura, loin d'être fini d'après son agent.

« Ismaël, dans l’esprit de beaucoup de techniciens, est cramé alors que ce n’est absolument pas le cas. Au contraire, Ismaël n’a cessé de s’entrainer au quotidien avec l’équipe réserve de Nantes et il a même joué la semaine dernière avec l’équipe réserve pendant 82 minutes afin de ne pas perdre le rythme. L’entraîneur a pris sa décision en fin de saison dernière. Il ne comptait pas sur Ismaël, qui lui avait été imposé par ses dirigeants deux ans auparavant. J’espère qu'Ismaël pourra rebondir et faire taire ceux qui ne croient plus en lui. Il n’a que 30 ans », a déclaré l'agent de Bangoura, qui souhaite donc partir de Nantes d'une façon ou d'une autre.

Share