Un missile tombe sur Labrune mais pas sur l'OM

Un missile tombe sur Labrune mais pas sur l'OM

Photo Icon Sport

Natif de Marseille, Kassim Abdallah a eu le bonheur de porter le maillot de l’OM, un privilège rare et qui généralement ne débouche pas sur une très longue carrière phocéenne. Recruté en 2012 à Sedan, le défenseur a été cédé à Evian Thonon Gaillard début 2014 dans le cadre du transfert de Brice Dja-Djédjé. Dimanche soir, il va donc croiser la route de l’Olympique de Marseille, mais avant cela il a dit tout le mal qu’il pensait de Vincent Labrune lors d’un entretien accordé ce samedi à la Provence. S’il n’est resté que 18 mois à l’OM, Abdallah n’a visiblement pas gardé un grand souvenir de son ancien patron.

« Personnellement, j’avais des atomes crochus avec tout le monde, sauf le président. C’est lui qui a décidé de faire certains trucs avec moi que je n’ai pas appréciés. Ça s’est réglé entre lui et moi, et je n’ai pas envie d’en parler plus que ça. Je lui ai dit ce que j’avais à lui dire en face, et basta! C’est la seule personne dans le club qui m’a causé du tort, explique, dans le quotidien régional, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille, qui n’est pas si étonné que cela que les choses partent en peu en sucette entre Vincent Labrune et Marcelo Bielsa.  C’est triste pour l’OM d’en arriver là. Après, je ne suis pas du tout surpris. Ce sont des choses que je voyais déjà quand j’étais au club. Je ne suis pas étonné que cela explose aujourd’hui (…) L’entraîneur en a sûrement eu marre de tout prendre pour lui. Il a dit ce qu’il pensait. Je ne sais pas s’il a tort ou raison. On ne saura pas le fin mot de l’histoire, c’est entre eux deux que ça se passe. »

Des propos évidemment pas très agréables à lire pour le président de l’Olympique de Marseille qui est de retour dans la cité phocéenne et pourrait même accompagner son équipe dimanche à Annecy pour le match face à Evian Thonon Gaillard. L’occasion aussi de saluer Kassim Abdallah.

Share