Lorient dernier, Pascal Praud accuse

Lorient dernier, Pascal Praud accuse

Photo Icon Sport

Après cette treizième journée de Ligue 1, le FC Lorient occupe de manière assez improbable la dernière place du classement. Pas vernis contre Caen, le PSG et même Rennes, les Merlus enchaînent les défaites, mais pour Pascal Praud le principal coupable est Loïc Féry, le président du club breton. Et le journaliste de s’expliquer de manière assez directe.

« Le FC Lorient est lanterne rouge de la Ligue 1 et la tentation est grande d’établir un rapport de cause à effet entre le départ de Christian Gourcuff au mois de juin et cette dernière place en novembre. Quand on a la chance d’avoir dans son club un entraineur comme le technicien breton, on fait tout pour le garder (…) Officiellement, Christian Gourcuff a refusé les offres de Loïc Féry. Officiellement, il assume la responsabilité du divorce. Mais comment accepter les conditions d’un patron qui ne vous prévient pas quand un joueur quitte le club ? Qui impose ses conditions et vous interdit de parler ? Loïc Féry appartient à cette race de dirigeants qui veulent être le seul maitre à bord. Ça marche peut-être dans le monde de la finance, mais pas dans celui du football (…) Sylvain Ripoll ne réussit pas comme Christian Gourcuff parce que, quoiqu’en pense Monsieur Féry, les hommes ne sont pas interchangeables. La logique des entreprises de remplacer le numéro 1 par le numéro 2 n’est pas un gage de succès dans un vestiaire. Le nouvel entraineur de Lorient plaidera qu’il ne dispose pas des mêmes joueurs que son prédécesseur. Il a raison. Jérémy Aliadière, Vincent Aboubakar, Kevin Monnet Paquet, Bruno Ecuélé Manga, Grégory Bourillon, Maxime Baca et Cheick Doucouré ont quitté la Bretagne ces derniers mois. Lorient reçoit Lens le samedi 22 novembre pour un match qui sera à 6 points entre deux équipes programmées pour éviter la descente. Lorient ira ensuite à Toulouse, recevra Marseille et se déplacera à Bordeaux. Rendez-vous le 6 décembre au soir. L’avenir des Merlus se joue ce mois-ci », prévient, sur Yahoo, Pascal Praud, pas très optimiste pour le FC Lorient et son président.

Share