Matmut Atlantique... Les ultras de Bordeaux passent à l’acte !

Matmut Atlantique... Les ultras de Bordeaux passent à l’acte !

Photo Icon Sport

Mécontents du naming donné au nouveau stade de Bordeaux, des supporters des Girondins ont décidé de changer le nom de l’enceinte, au moins de manière symbolique.

En l’espace de quelques minutes, le naming du nouveau stade de Bordeaux est devenu la risée des supporters girondins sur la toile ! En effet, « Matmut Atlantique » n’a pas du tout convaincu les fans. De toute façon, le principal groupe d’ultras, les Ultramarines, est totalement contre ce procédé.

« Cela nous chagrine, évidemment. Que cela soit Matmut ou n'importe quel autre mécène, c'est égal. Le principe est pour nous contre-nature ; un stade, c'est un patrimoine. Pas un panneau publicitaire ambulant, a dénoncé le groupe d’ultras. Malheureusement, nous ne changerons pas les choses, et nous le savons. Mais il est pour nous primordial de prendre cette nouvelle à contre-pied. Nous devons apprendre à aimer ce nouveau stade, à nous l'approprier. Si nous ne le faisons pas, c'est à terme notre club que nous abandonnerons. » En conséquence, les Ultramarines recherchent activement un autre nom pour leur nouvelle enceinte.

« Nous devons, symboliquement, rebaptiser ce stade, à l'image du club, de sa ville, de sa région. Et de ce qu'il doit représenter. Le directoire des Ultramarines va se réunir dans les jours qui viennent, et plancher sur une liste de dix noms, qui vous seront présentés dans les semaines qui viennent, peut-on lire sur le communiqué. Nous, Ultras, ne prétendons pas décider de quoi que ce soit. Nous souhaitons donner au plus grand nombre, si ce n'est à tous, l'opportunité de choisir quel sera le nom que nous, supporters des Girondins, porterons dans notre coeur pour les années à venir. Vous pouvez déjà nous faire parvenir vos idées, soit par mail (c.c.ultramarines@gmail.com) soit via les réseaux sociaux en utilisant #BordeauxChoisitSonNom. » Apparemment, le stade Matmut Atlantique ne survivra pas après la trêve internationale, du moins dans le coeur des supporters.

Share