Krychowiak sans rancune envers Bordeaux ni Gillot

Krychowiak sans rancune envers Bordeaux ni Gillot

Photo Icon Sport

Ironie du sort, c’est face à l’OL de son ancien entraîneur Hubert Fournier que Grzegorz Krychowiak a débuté au FC Séville en match amical mercredi soir. Pour rappel, le club rhodanien convoitait sérieusement le Polonais avant de se heurter aux exigences financières du Stade de Reims, qui avait tout intérêt à vendre son joueur à un montant relativement élevé. Car Bordeaux, son club formateur, avait négocié un pourcentage à la revente lors de son transfert en 2012. Preuve que les Girondins étaient conscients de son potentiel même si Francis Gillot n’avait pas souhaité lui laisser sa chance dans le groupe professionnel. Grâce à cette clause, Bordeaux va donc toucher 1,5 million d’euros, ce qui n’est pas pour déplaire à Krychowiak.

« Ça ne me dérange absolument pas, car Bordeaux m’a fait venir quand j’avais 15 ans, m’a permis de découvrir le foot français, a expliqué le milieu vendu pour 3,25 millions d'euros dans Le Parisien. Je ne suis pas revanchard. Il y a juste un entraîneur qui ne m’a pas fait confiance. Ça arrive. Je n’oublierai jamais ce que ce club a fait pour moi. » Pas rancunier, Krychowiak est même reconnaissant envers le club aquitain qui, aujourd’hui, aurait bien besoin d’un milieu défensif…

Share