Diabaté : « Je n’ai jamais vu un attaquant qui fasse aussi bien que moi »

Diabaté : « Je n’ai jamais vu un attaquant qui fasse aussi bien que moi »

Photo Icon Sport

Remplaçant au coup d’envoi face à Lorient malgré sa bonne forme récente, Cheick Diabaté a pris cette décision de la meilleure façon possible. Entré en jeu à la 61e minute, il a égalisé à la 64e et a marqué le but vainqueur à la 66e. Difficile de faire mieux pour un joueur qui devient essentiel aux Girondins, et se place sur le podium des meilleurs buteurs de Ligue 1, en compagnie d’un certain Zlatan Ibrahimovic, avec 8 buts. « Je n'y prête pas attention. L'essentiel pour moi est d'abord que Bordeaux gagne des matches. On m'avait dit, l'année dernière, que j'étais juste derrière Ibrahimovic. Ça me fait plaisir mais je ne calcule pas tout ça. Je ne regarde pas le foot à la télé, sauf les gros matches. Je me concentre surtout sur mes entraînements, mes matches… », a expliqué le buteur malien, qui avoue aussi que son rendement offensif bien meilleur est facilité par l’acclimatation des arbitres à son jeu particulier, et à sa grande taille. 

« Certains en profitent même pour simuler, faire comme si moi, je leur avais donné des coups ! Chacun essaie de trouver la meilleure solution pour gagner. Il est arrivé que les défenseurs viennent à mon contact et se laissent tomber ! Les arbitres me disent « Monsieur Diabaté, jouez doucement. » Je leur dis : « Je n'ai rien fait. » Victime de ma grande taille ? Oui, mais c'est un peu moins le cas cette saison. Il y a eu des années où l'on sifflait tout le temps contre moi. On commence à comprendre que ce n'est pas forcément moi qui commets les fautes. Les moqueries ?  J'ai toujours marqué. Depuis que je suis à Bordeaux, je n'ai jamais vu un attaquant qui fasse aussi bien que moi. Lors de ma première année à Bordeaux, avec Tigana, j'étais le 2e meilleur buteur du club, alors que je n'ai pas joué beaucoup de matches. J'étais encore 2e buteur l'année suivante, puis à chaque fois le meilleur », a confié, dans un entretien à Sud-Ouest, le buteur en chef des Girondins, souvent handicapé par les blessures, mais qui est très bien parti pour dépasser une nouvelle fois la barre des 10 buts cette saison.

Share