Bordeaux : Dugarry supplie les dirigeants

Bordeaux : Dugarry supplie les dirigeants

Photo Icon Sport

En situation de crise après la déroute à Toulouse samedi (4-0), Bordeaux a décidé de licencier Willy Sagnol en début de semaine. Pour le remplacer, c'est l'ancien gardien Ulrich Ramé qui prend les commandes des Girondins.

Suffisant pour calmer Christophe Dugarry ? Bien au contraire… En effet, le consultant ne comprend toujours pas les choix du président Jean-Louis Triaud. Pire encore, c'est surtout l'absence de spectacle, d'ambitions et surtout de projet qui irrite l'ex-attaquant de Bordeaux, lequel a de nouveau poussé un énorme coup de gueule.

« Le spectacle proposé est assez moyen. Il est temps de se poser les bonnes questions et d’apporter les bonnes réponses, a conseillé le champion du monde 1998 sur RMC. Ce club doit revenir avec un vrai projet, tout simplement. Aujourd’hui, quel est le projet de ce club, quelles sont ses envies ? La direction et les actionnaires doivent dire quelque chose. Qu’est-ce qu’ils ont envie de faire ? Soit ils ont les moyens d’avoir des ambitions élevées, soit ils ne les ont pas et là il faut partir sur de la formation, avec un projet de jeunes. Mais je crois que les partenaires, les supporters, les joueurs ont besoin de savoir quelle direction va prendre ce club. Et là-dessus, on n’a aucune visibilité. »

Ramé, pour quoi faire ?

« On s’en fiche que Bordeaux n’ait pas 200 millions d’euros de budget. Les gens ont envie que le club nous explique quelque chose. Quelque chose qui a du sens. On a la chance d’avoir un club où les choses se passent calmement. Ce club peut travailler sur la durée. Ce n’est pas Marseille, Paris ou Lyon, a poursuivi Dugarry. (...) Tu vas mettre Ulrich Ramé aujourd’hui mais pour quoi ? Pour sauver les meubles ? Ok. Mais après au mois de juin, il faudra nous expliquer où va le club. Bordeaux ne pourra jamais se permettre de batailler tous les ans en se demandant : ‘‘Mais qu’est-ce qu’on fait ?’’ » Mais pour le moment, l'objectif du club aquitain est clairement le maintien en Ligue 1.

Share