Le communiqué musclé de Bastia sur le « club des 5 » arbitres

Le communiqué musclé de Bastia sur le « club des 5 » arbitres

Photo Icon Sport

Il n’y a pas qu’à Marseille que l’arbitrage de ce début de saison provoque des polémiques. Le club provençal s’est plaint d’un trainement spécial de la part des hommes en noir, notamment par le biais de son président après le match face à Lyon de dimanche dernier. Le SC Bastia a, à son tour, pris la parole ce jeudi à ce sujet, au lendemain du match perdu à 10 contre 11 contre Lyon. L’expulsion assez difficile à comprendre de François Kamano a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase côté corse. Pour le Sporting, les arbitres ont clairement ciblé le club depuis le début de saison, et cela en devient injouable, comme l’explique ce communiqué musclé publié sur le site du club insulaire. 

« En 7 journées, près de 20% des cartons rouges de Ligue 1 ont été attribués à Bastia. Loin d’être anecdotiques, ces statistiques sont sportivement catastrophiques pour un des clubs qui commet le moins de fautes depuis le début de saison (2ème équipe avec 79 fautes sifflées !). Aujourd’hui, le club a décidé de sortir de son silence, car la coupe est pleine. Et que les scenarii sont immuables, cousus de fil blanc avant même que le coup de d’envoi soit donné.
En un mot comme en cent, Bastia n’a pas de problème avec l’arbitrage : Bastia a un problème avec des arbitres. Ce sont toujours les mêmes, ils se comptent sur le doigt de la main. On pourrait presque les appeler « Le Club des Cinq ». Avec eux, le résultat est immuable, quels que soient les lieux et les circonstances. Dès que leur nom est dévoilé, la réaction est unanime et le pire lui, est toujours certain (…)Les éléments que nous portons sur la place publique et ceux que nous expédierons à la DNA sont incontestables et édifiants. Loin de sombrer dans la paranoïa, le Sporting n’aspire pas à un traitement différent. Bastia exige d’être traité comme les autres, avec justice et respect. Et si tel n’était pas le cas, si on nous mettait une fois de plus au ban de la L1, c’est carrément la question du respect des désignations et des protocoles qui se posera.

Qu’on nous laisse jouer au football ! BASTA », a fait savoir le SC Bastia, qui vise clairement quelques arbitres qui, selon le club, ont envie de se « payer » Bastia à chaque fois qu’ils arbitrent. 

Share