Affaire Lucas : Bastia accuse le PSG d'un grave complot !

Affaire Lucas : Bastia accuse le PSG d'un grave complot !

Photo Icon Sport

C’est ce jeudi que la commission de discipline de la LFP va trancher concernant les incidents intervenus à Furiani lors du premier match de la saison de Ligue 1 entre Bastia et le Paris Saint-Germain. Ce soir-là, Lucas avait été touché par la hampe d’un drapeau d’un supporter bastiais clairement identifié par les caméras de télévision. Dans cette histoire, le club corse avait rapidement contre-attaqué en affirmant que le joueur brésilien du PSG avait simulé, ce que les images ne démontraient pas réellement. Mais, à deux jours du passage du dossier devant la LFP, Anthony Agostini, directeur des services généraux du SC Bastia, s’est livré à un grave réquisitoire contre le Paris Saint-Germain au micro de France Bleu Corse Frequenza Mora.

Car pour le responsable bastiais, le PSG a tout mis en oeuvre pour aboutir à une condamnation du club corse, y compris en adressant un courrier musclé à la LFP. « Le dossier de l’affaire Lucas ne sent pas bon. Il y a un énorme travail du PSG qui a été fait le jour suivant le match. On a eu connaissance du rapport d’instruction le mardi 13 septembre. Quand j’ai pris connaissance du rapport, on a immédiatement demandé le report car il y avait des éléments cachés. Le délégué, qui avait déclaré suite au visionnage de la vidéosurveillance que le joueur n’avait pas été touché, n’est plus sûr de rien, l’arbitre sait que le joueur a été touché sans savoir à quel endroit. Et il y a surtout un courrier du PSG, qui dans des propos extrêmement virulents, dépeint notre club comme « un club de voyous qui nuit à la Ligue 1 ». On est donc en train d’étudier avec Me Albertini les voies à approfondir, et je pense que d’ici l’audience de jeudi, on va dénoncer les pressions qui sont exercées sur la Commission de discipline car cette fois le PSG, de manière certaine, veut notre tête. Je pense qu’après l’audience, je proposerai au président Geronimi de publier le contenu de ce courrier gravissime qui invente des faits et mélange tout. J’ai joint le président de la Commission de discipline la semaine dernière pour lui dire que c’était inadmissible et que nous ne tolérerions pas des pressions éventuelles. Il m’a garanti que la Commission exercerait dans la plus parfaite indépendance. Ce qui me déplaît fortement, c’est que le PSG a envoyé un courrier, avec l’aval du prince Nasser, au directeur général de la Ligue. Ce courrier, qui n’avait rien à faire dans le dossier d’instruction, est versé, vraisemblablement par le PSG lui-même (…) Sur ce dossier, il ne faut pas non plus qu’on se cache derrière notre petit doigt, un supporter a gravement fauté. On a déploré ce geste dans les minutes qui ont suivi, et heureusement, car sinon je pense qu’on serait déjà en train d’être cuit thermostat 8. On a montré des vidéos très parlantes, on nous a sorti une vidéo de Canal+ qui a fait du zèle, qui est prise depuis le milieu du terrain de la tribune Sud, et qui laisserait penser que le joueur a été touché », fulmine Anthony Agostini avant de tout de même rappeler que depuis ces incidents le Sporting Club de Bastia avait durement sanctionné le supporter fautif et qu’il ne fallait surtout pas que tout le club paie pour l’attitude de cette seule personne. D’autre part, le directeur des services généraux de Bastia a également fait savoir que des aménagement avaient été faits pour que ce genre de souci ne se reproduise pas. En attendant, le jugement de la commission de discipline de la LFP sera très attendu jeudi soir en Corse.

Share