CdM 2018 : Pierre Ménès donne son favori, et ce n’est pas l’EdF

CdM 2018 : Pierre Ménès donne son favori, et ce n’est pas l’EdF

Photo Icon Sport

La phase de groupe terminée, c’est le moment de dresser un premier bilan de cette Coupe du monde 2018.

Le principal enseignement est évident, les grandes nations ont connu quelques difficultés, sans parler de l’élimination de l’Allemagne. Mais ce n’est pas le cas du Brésil. Hormis le match nul concédé face à la Suisse (1-1), le temps d’entrer dans sa compétition, la Seleçao a largement dominé le groupe E. De quoi confirmer le pronostic de Pierre Ménès qui imagine déjà les coéquipiers de Neymar champions du monde.

« Je dois l’avouer humblement : j’aime le Brésil. Comme tous les gens qui aiment le football, en fait. Avant le début de cette Coupe du monde, j’en ai même fait mon favori pour la victoire finale. Et ce n’est pas ce premier tour qui va me faire changer d’avis, a commenté le chroniqueur de CNEWS Matin. Sans être forcément spectaculaires, les hommes de Tite ont parfaitement géré cette phase de groupe, terminée à la première place. Finalement, on pourra simplement leur reprocher une étourderie sur coup de pied arrêté contre la Suisse lors du premier match. »

Le test mexicain

« Pour le reste, on a vu une équipe du Brésil intelligente, très solide défensivement autour d’un Thiago Silva rayonnant. Une Seleçao qui ne se jette pas à l’attaque, comme on a pu le voir auparavant, a encensé le consultant. Mais les Auriverde sont encore très perfectibles en attaque, où Gabriel Jesus est tout de même assez décevant. Mais, pour le reste, la montée en puissance est claire. (...) Maintenant, les Brésiliens vont jouer, lundi, face au Mexique en huitièmes de finale, pour un match qui fait saliver. Ce n’est pas si souvent depuis le début de la compétition. En tout cas, le Brésil favori ? Moi j’y crois. » Un prono crédible, même si ce n’est pas la plus grosse cote du tournoi.