Les Pays-Bas qualifiés après un énorme coup de poker !

Les Pays-Bas qualifiés après un énorme coup de poker !

Photo Icon Sport

Dans un match au scénario incroyable, les Pays-Bas se sont qualifiés pour les demi-finales de la Coupe du Monde en venant à bout du Costa Rica aux tirs au but (0-0, 4 tab à 3), après un énorme coaching de Van Gaal à l’ultime seconde. Les Néerlandais vont désormais défier l'Argentine, mercredi prochain.

Les Pays-Bas attaquaient la rencontre pied au plancher histoire de vite éteindre les espoirs du Costa Rica, mais si les Néerlandais se projetaient rapidement vers l’avant, ils allaient vite comprendre que Navas était un portier hors du commun. Épatant dans les buts costariciens depuis le début du Mondial, ce dernier allait encore sortir le grand jeu. Il repoussait un premier essai de Van Persie, puis dans la foulée stoppait la reprise de Sneijder (22e). Le gardien du Costa Rica et de Levante sauvait encore son équipe sur un essai de Depay, idéalement servi par Van Persie (30e). Les Ticos étaient dominés, mais ils se procuraient quand même une belle occasion sur un coup-franc repoussé tant bien que mal par la défense néerlandaise, Borges bien placé ratait son retourné et manquait le cadre (35e). Navas réussissait encore une énorme parade sur un coup-franc néerlandais tiré par Sneejder qui prenait le chemin de la lucarne (38e). Et il fallait encore une fois une sortie inspirée du gardien dans les pieds de Van Persie pour éviter le pire au Costa Rica (43e).

La seconde période était un peu du même tonneau, les Pays-Bas étaient dominateurs, mais inquiétaient cependant de moins en moins le gardien du Costa Rica. La formation de Pinto réclamait même un penalty suite à une bousculade dans la surface entre Martins Indi et Campbell, mais l’arbitre ne bronchait pas (60e). Cinq minutes plus tard, c’est Gonzalez qui ratait de peu le cadre sur une reprise de la tête alors que Cillessen était battu (65e). Les Oranje remettaient un coup de pression afin d’essayer de faire la différence avant la prolongation. Et sur une énième faute sur Robben à l’angle de la surface, les Pays-Bas étaient proches de parvenir à leurs fins. Sneijder tirait le coup-franc, mais il trouvait le poteau droit de Navas, qui était cette fois battu (82e). Et ce même Sneijder adressait un centre parfait que Van Persie, pourtant idéalement placé, ratait totalement alors que le but semblait grand ouvert (88e). Dans le temps additionnel, les Néerlandais se procuraient une énorme et incroyable occasion, mais le tir de Van Persie était repoussé sur sa ligne par Tejeda qui s’envoyait le ballon sur la tête…puis sur la transversale (90e+2e) 

La prolongation repartait sur les mêmes bases, puisque sur un premier centre, Navas réussissait à sortir la reprise de la tête signée Vlaar, lequel pensait bien avoir fait la différence (94e). Et sur le corner qui s’en suivait, il fallait un retourné d’un défenseur pour éviter l’ouverture du score néerlandaise. Tandis que les Pays-Bas tentaient de faire la différence, il était évident que le Costa Rica ne visait qu’une chose, les tirs au but. L’intensité baissait, car à l’exception de Robben, physiquement ahurissant, les autres joueurs commençaient à sérieusement piocher. A la 115e minute, les Costariciens se procuraient même leur premier corner du match, pour rien. Les Néerlandais se ruaient pour faire la différence, mais Sneijder, encore lui, voyait sa superbe frappe être repoussée par la transversale ! (119e). Comprenant que tout allait se jouer aux tirs au but, Van Gaal changeait même de gardien pour faire entrer Krul, spécialiste néerlandais dans l’exercice (120e). Un incroyable coup de poker gagnant, puisque le portier repoussait deux tirs du Costa Rica et qualifiait les Pays-Bas pour une demi-finale explosive face à l’Argentine (0-0, 4 tab à 3).