Real Madrid : Fred Hermel confirme, Cristiano Ronaldo pense très fort à MU

Real Madrid : Fred Hermel confirme, Cristiano Ronaldo pense très fort à MU

Photo Icon Sport

Vainqueur des deux dernières Ligues des Champions, meilleur buteur de l’histoire de cette compétition, Cristiano Ronaldo enchaine les récompenses et a soulevé cinq trophées en 2017. Et pour autant, le quotidien est – en toute relativité – moins glorieux pour l’attaquant du Real Madrid, critiqué pour son manque d’efficacité en Liga, et au cœur d’une joute avec son président au sujet de sa future prolongation. Florentino Perez n’est clairement pas pressé de donner un nouveau contrat valorisé à sa superstar portugaise, visiblement agacée de voir que Neymar et Messi ont eux droit à des émoluments de très haut standing. Résultat, le quotidien AS a lancé une bombe ce lundi en affirmant que Cristiano Ronaldo envisageait de plus en plus sérieusement de quitter le Real Madrid, pour mieux revenir à Manchester United. Une version que Frédéric Hermel, journaliste spécialisé sur le Real Madrid, a confirmé dans les colonnes de L’Equipe.

« Son désir serait plus précisément de retourner là où il a toujours été heureux, là où il s’est toujours senti aimé et reconnu à sa juste valeur. C’est-à-dire à Manchester United. « CR7 » l’aurait même confié à plusieurs de ses coéquipiers. D’après As, il reproche à Florentino Pérez, le président du Real, de ne pas avoir tenu la promesse faite le soir de la conquête de la Ligue des champions, le 3 juin dernier contre la Juventus Turin (4-1). Le patron lui aurait affirmé, après ses deux buts marqués face à Buffon, qu’il reverrait rapidement à la hausse son salaire et qu’il prolongerait le contrat signé en novembre 2016, qui court jusqu’en juin 2021. Alors que les matches aller de la Liga se sont terminés le week-end dernier, CR7 n’a pour l'instant marqué que quatre buts en Championnat et, s’il montre toujours de l’envie sur le terrain, on le sent préoccupé et souvent désespéré par son manque de réussite. Le message envoyé indirectement par Ronaldo à travers le journal As n’est pas le premier lancé depuis son arrivée à Madrid en 2009 mais, cette fois, la crise semble profonde et s’éternise. Et il n'est pas sûr qu’il ait encore, à bientôt trente-trois ans, le pouvoir de faire flancher ses dirigeants. Le divorce se dessine peu à peu », explique ainsi Fred Hermel, persuadé que, si les précédents bras de fer s’étaient à chaque fois conclu par une prolongation de contrat, celui-ci n’est pas gagné d’avance pour CR7.