PSG : Il largue Thiago Silva, Cavani et Daniel Alves, c'est le grand ménage

PSG : Il largue Thiago Silva, Cavani et Daniel Alves, c'est le grand ménage

Photo Icon Sport

Voilà moins d’un mois que le PSG a mordu la poussière face à Manchester United en Ligue des Champions, et cette élimination surprise va certainement hanter pendant longtemps les supporters parisiens. Chacun tente d’apporter sa solution pour éviter que cela ne se reproduise… encore une fois. Pour Vincent Guérin, ancien milieu de terrain du Paris Saint-Germain, il est l’heure de se pencher sur les cadres du vestiaire qui ne représentent plus l’avenir, et n’apportent de toute évidence pas l’expérience pour aller plus loin que ça en Coupe d’Europe. Le diagnostic est sans appel, notamment pour des joueurs historiques du club de la capitale.

« Vous avez cinq joueurs qui ont plus de 30 ans : Buffon (41 ans), Alves (35 ans), Di María (31 ans), Cavani (32 ans) et Thiago Silva (34 ans). Certains n’ont qu’un an de contrat, il va falloir prendre position. Je pense qu’un Cavani aujourd’hui c’est certainement le joueur emblématique du club, qui a fait un bien fou, mais il va falloir, à mon sens, le vendre pour acquérir une certaine plus value. Il se retrouve en fin de contrat en 2020, donc c’est le moment ou jamais de le vendre parce qu’après il ira au bout de son contrat et on ne veut pas se retrouver du côté du Paris Saint-Germain avec aucune indemnité pour ce joueur-là. Alors soit on le fait re-signer, mais vraiment l’idée et la solution rêvée c’est de le vendre. Thiago Silva, je pense qu’il faut tourner la page. Ça a été un joueur remarquable, mais il a 34 ans. Il faut trouver un autre joueur. Ils ont l’occasion avec Kimpembe et Marquinhos d’avoir une belle charnière centrale pour l’avenir (…) Dani Alves est un joueur qui a bientôt 36 ans, sa carrière est derrière lui. Je pense que ça peut être qu’un joueur de complément. Je prendrais un joueur plus jeune pour rajeunir l’effectif pour aller vers l’objectif de la Ligue des champions », a prévenu Vincent Guérin sur Eurosport. Rajeunir l’effectif par le recrutement mais aussi en donnant le pouvoir à des éléments qui n’ont pas forcément connu tous les déboires du club ces dernières années. Une façon de tourner la page, mais sans concession.