OL : « Aulas avait envie que je parte », Gonalons se lâche

OL : « Aulas avait envie que je parte », Gonalons se lâche

Photo Icon Sport

Transféré à l'AS Rome lors du dernier mercato estival, Maxime Gonalons est revenu sur son départ difficile de l'Olympique Lyonnais.

Maxime Gonalons est un enfant de l'OL. Arrivé à l'âge de 11 ans à Lyon en 2000, le milieu de terrain a franchi toutes les étapes une par une jusqu'à devenir le capitaine du club rhodanien. Mais alors qu'il souhaitait absolument finir sa carrière dans son club formateur, Gonalons a clairement été poussé dehors par le président Jean-Michel Aulas lors de l'été dernier. Par conséquent, il ne réalisera pas son rêve, et il a décidé de poursuivre sa route à la Roma. Un transfert qu'il doit en partie à ses déclarations douteuses sur l'avenir du club en mai dernier. Et cette cassure, le joueur de 28 ans a bien du mal à la comprendre...

« Avoir quitté mon club formateur, ça m'a fait quelque chose. Les gens me connaissent et savent l'amour que j'ai pour ce club. J'aurai voulu être le Francesco Totti de l'OL. Mon souhait, c'était de terminer ma carrière avec ce club, malheureusement ça ne s'est pas passé comme ça devait se passer. Les intérêts personnels passent toujours après l'intérêt collectif. À aucun moment je n'ai voulu rabaisser le club, au contraire. Aulas ? Je vais être clair, à aucun moment je n'ai dit que je voulais lâcher le brassard. C'est vrai que ses propos m'ont un peu touché, mais s'il a tenu des propos comme cela c'est que dans sa tête il avait envie que je parte. Je ne lui en veux pas, c'est lui le Président, il m'a très bien payé pendant de nombreuses années, il m'a toujours soutenu, il y a eu juste ce petit couac. Ma fierté en a pris un coup, maintenant ça fait partie du passé. On a discuté avec le Président, si un jour les choses se refont avec l'OL il n'y aura pas de souci, à aucun moment je n'en dirai du mal. Revenir à Lyon ? Oui, c'est un souhait. Le club n'a pas fermé la porte, on en a discuté, ils m'ouvraient la porte à un retour dans quelques années si j'en avais l'envie », a balancé, dans le Canal Football Club, Gonalons, qui mettra donc sa rancune de côté si l'OL refait appel à lui dans le futur en tant que joueur ou en tant que dirigeant. Le message est clair pour Aulas...