La taxe de 75% ennemie de l'OL dans le dossier Grenier !

La taxe de 75% ennemie de l'OL dans le dossier Grenier !

Photo Icon Sport

Convoqué lundi en équipe de France, Clément Grenier est un sujet de préoccupation du côté de l’Olympique Lyonnais car le club rhodanien a le désir de faire prolonger son milieu de terrain, lequel fait traîner les choses. Pour Grenier, l’OL doit lui accorder une substantielle hausse de salaire avant qu’il paraphe un nouveau contrat avec son club formateur. Mais Jean-Michel Aulas fait remarquer que si Lyon accède à cette demande, alors son club devra passer fiscalement à la caisse, puisqu’il sera concerné par la fameuse taxe Hollande de 75% qui sera payée par les employeurs et pas par les salariés qui gagnent plus d’un million d’euros pas an. Ce qui semble très compliqué actuellement pour l’OL.

« Clément Grenier fait partie des dossiers importants. Mais on va tenir compte des nouvelles réglementations. Quand les salaires sont supérieurs à un million d’euros, il y aura une taxe que nous tâcherons d’alléger dans la discussion, mais pour le moment, c’est le club qui paie », rappelle, dans le Progrès, le patron de l’Olympique Lyonnais, conscient que son club ne pouvait pas faire n’importe quoi, quel que soit le talent de Clément Grenier.