Une révolte des clubs contre l'accord à 50ME avec Monaco ?

Une révolte des clubs contre l'accord à 50ME avec Monaco ?

Photo Icon Sport

La semaine passée, la Ligue de Football Professionnel et l’AS Monaco s’étaient réjouies de la fin du contentieux avec le club de la Principauté, qui a accepté de payer 50ME plutôt que d’installer son siège social en France, et donc de payer des charges et des taxes à l’état français. Alors que l’affaire devait passer ce mercredi devant le Conseil d’État, cet accord amiable évitait d’en arriver là, ce dont certains s’étaient réjouis…mais pas tout le monde. Dans le Parisien, Jean-François Fortin, le président du Stade Malherbe de Caen, qui est membre du conseil d’administration de la LFP et a voté contre la proposition des 50ME, mène la révolte, estimant que cet accord avait été pris dans l’urgence et que les choses pourraient radicalement bouger. « Le bureau et le conseil d’administration de la Ligue ne sont pas forcément représentatifs de la majorité des quarante présidents de L1 et de L2. Une réunion de l’Union des clubs professionnels de football a lieu ce mercredi. Nous réfléchirons ensemble au bien-fondé de démarches pour tenter d’annuler cette décision du conseil d’administration de la LFP », a prévenu le patron de Caen, précisant que d’avance il ne voulait pas de l’argent que pourrait rapporter à son club l’accord avec l’AS Monaco.