TV : Le Qatar au secours de la Ligue 1 à la télé ?

TV : Le Qatar au secours de la Ligue 1 à la télé ?

Tandis que le dossier des droits TV de la Ligue 1 s'est enflammé cette semaine, la LFP aurait prévu de rencontrer d'urgences les dirigeants qataris de BeInSports. 

Maxime Saada a mis le feu à la LFP et aux clubs de Ligue 1 et Ligue 2 en annonçant en début de semaine que Canal+ renonçait à un accord de gré à gré avec la Ligue pour le rachat des droits TV abandonnés par Mediapro. Car nous sommes désormais à deux semaines de ce qui devait être la fin de la chaîne Téléfoot et pour l’instant la L1 n’a plus aucun diffuseur en direct à partir du 1er février. Seul Free permettra de suivre en léger différé les meilleures actions et les buts des matchs de Championnat. Selon les informations du Figaro, Canal+, qui avait racheté deux matchs du lot de BeinSports, avait prévu contractuellement avec le média qatari que ce dernier devait les rendre à la LFP si la chaîne de Vincent Bolloré n’en voulait plus. Et c’est donc le cas. Cependant, les juristes de la Ligue de Football Professionnel sont eux convaincus que cela n’est pas possible et c’est pour cela que dans sa réunion de jeudi Vincent Labrune et les élus de la LFP n’ont pas envisagé d’appel d’offres pour ce lot.

Et pour l’instant, si les ponts sont coupés avec Canal+, ce n’est pas le cas avec BeinSports. Au contraire même, puisque les responsables du football français ont déjà prévu de rapidement parler directement avec les responsables de BeinSports, sachant évidemment que Nasser Al-Khelaifi sera invité à ce rendez-vous imminent. « Selon nos informations, la Ligue n’a toujours rien reçu du groupe qatarien. Par ailleurs, les dirigeants de la LFP vont rencontrer dans les prochains jours Nasser Al-Khelaïfi et Youssef Al- Obaidly, les patrons de BeIN, pour évoquer les droits de la Ligue 1 », annonce Le Parisien, qui précise cependant que Canal+ reste tout de même le grand favori afin d’éviter le fiasco total du dossier des droits TV. Mais en attendant un accord, ou les résultats de l'appel d'offres, Beinsports pourrait avoir un rôle à jouer.