TV : Et si Mediapro arrêtait tout ?

TV : Et si Mediapro arrêtait tout ?

Photo Icon Sport

Un nouvel appel d’offres est possible pour les droits TV en France. Et cela pourrait aller très vite.

Mediapro ne compte pas payer la deuxième échéance de plus de 170 ME, et la troisième arrive au mois de décembre. Si la Ligue va forcément devoir discuter de tout cela avec le groupe audiovisuel, il n’est pas certain qu’un arrangement légal et satisfaisant tout le monde puisse être trouvé. Résultat, la LFP sera clairement, pour défaut de paiement, en droit de dénoncer le contrat le liant à Mediapro jusqu’en 2024, et réattribuer ainsi les droits de la Ligue 1. Avec Canal+ en grand gagnant. Le constat est évident pour Christophe Lepetit, économiste spécialisé dans le sport et interrogé par Le Parisien.

« Si Mediapro se retire ? Il faudrait alors relancer un appel d’offres en urgence. La LFP se retrouverait en face de Canal+ et de BeIN, lesquels se sont rapprochés, à qui elle a retiré les droits lors de l’appel d’offres de 2018... Canal+ reprendrait certainement les droits. Il se retrouverait en position de «price maker », c’est-à-dire qu’il fixerait le prix. Il n’aurait pas intérêt à tuer le produit et donnerait ce qu’il considère comme le juste prix pour assurer la continuité du championnat et éviter des faillites en cascade », a délivré Christophe Lepetit, pour qui Canal+ reverrait bien évidemment largement à la baisse les droits TV. Avec comme base le prix payé avant l’arrivée de Mediapro, sans compter la crise économique et l’absence de concurrence, la LFP pourrait tomber de haut avec ce nouveau contrat en mode tarif réduit.