PSG : Neymar blessé, Laurey n'en sortira pas indemne

PSG : Neymar blessé, Laurey n'en sortira pas indemne

Photo Icon Sport

Il y a une semaine, le PSG battait Strasbourg au Parc des Princes en Coupe de France, mais perdait Neymar pour une rechute de sa blessure au pied droit.

Un problème qui pourrait radicalement changer la saison du club de la capitale, puisque le Brésilien devrait être absent pour au moins deux mois, en fonction du protocole mis en place pour le soigner. Et lors de ce match face aux Alsaciens, l’attaquant du Pars Saint-Germain n’avait clairement pas été épargné, se retrouvant victime de plusieurs fautes grossières et notamment d’un enchainement de trois fautes consécutives signées Moataz Zemzemi, ce qui a fini par provoquer sa blessure. Après le match, des joueurs strasbourgeois et même l’entraineur Thierry Laurey avaient laissé entendre que c’était ce qui arrivait quand on provoquait ses adversaires ballon au pied.

« Assumer quelquefois, c’est prendre quelques coups. Je comprends que mes joueurs en aient marre de voir des joueurs qui cherchent à les chambrer, à les narguer. Il (Neymar) a le droit aussi à un moment donné de se faire attraper », avait lancé l’entraineur du Racing, dans des propos qui avaient fait beaucoup réagir. Et cette semaine, c’est le conseil de l’Ethique qui s’est chargé du dossier selon Le Parisien, et cela pourrait provoquer un rappel à l’ordre à l’attention du technicien. Ce dernier avait certainement senti le coup venir, effectuant un timide mea culpa ce mardi. « Quand j’ai répondu à une question très bien orientée d’un journaliste, je ne savais pas que Neymar était blessé et qu’il était parti faire des examens. Je suis malheureux pour lui parce que c’est malheureusement arrivé tout seul », a expliqué Thierry Laurey. Des propos osés sachant qu'il était impossible de ne pas voir que Neymar ne plus pouvoir marcher normalement et avait demandé le changement sur blessure. Et surtout que cette blessure est intervenue après trois fautes de Zemzemi, ce dernier ayant même reconnu ses mauvais gestes et s'en étant excusé publiquement.