PSG : Daniel Alves, cette très mauvaise publicité à 2,6 ME

PSG : Daniel Alves, cette très mauvaise publicité à 2,6 ME

Photo Icon Sport

C’est un combat de longue haleine du gouvernement espagnol, et tout est bon pour le remporter.

L’agence fiscale poursuit sans relâche les mauvais payeurs d’impôts, mais aussi ceux qui fraudent ou tentent de contourner les lois. Cristiano Ronaldo peut le confirmer. Et dans cette bataille, le fisc espagnol a publié le nom des 4 318 personnes qui doivent au moins un million d’euros à l’état espagnol. On y retrouve quelques footballeurs et notamment Daniel Alves, qui au 31 décembre dernier, avait une dette à l’égard du Trésor à hauteur de 2,6 ME.

Ce document rendu public permet ainsi d’afficher les très mauvais payeurs, et de les inciter à faire un effort à ce sujet. En attendant, si Daniel Alves n’est pas poursuivi pour ces dettes, il figure sur la liste noire de l’administration fiscale espagnole, et rend son éventuel retour de l’autre côté des Pyrénées délicat. Enfin, preuve que le football espagnol joue quand même un jeu dangereux en ce qui concerne sa santé financière, de nombreux clubs modestes de deuxième ou troisième division affichent des dettes de plus d’un million d’euros, et même de plus de 10 ME pour cinq formations de D2. Un mot, monsieur Javier Tebas ?