OM-OL : Patrick Chêne a un avis très étonnant sur l'embrouille Eyraud-Aulas

OM-OL : Patrick Chêne a un avis très étonnant sur l'embrouille Eyraud-Aulas

Photo Icon Sport

Ancien journaliste de France TV, connu notamment pour ses commentaires du Tour de France, Patrick Chêne a ensuite fondé le groupe Sporever, revendu depuis. Et c'est dans ce cadre qu'il a eu l'occasion de travaille avec Jacques-Henri Eyraud pendant plusieurs longues années. Alors, quand Le Phocéen l'a interrogé sur la bataille des mots entre l'actuel président de l'Olympique de Marseille et Jean-Michel Aulas, Patrick Chêne a confié qu'il ne comprenait pas vraiment cette lutte à distance, estimant que les deux avaient plutôt un profil similaire, et qu'ils ne rendaient pas vraiment services aux deux clubs.

« L’OM et Lyon devraient être, selon moi, dans la même philosophie plutôt que d'essayer d'affaiblir l'autre en dehors du terrain. C'est dommage, car ils ont une carte à jouer ensemble pour un football un peu différent, par rapport à un club financé par un état (...) Il y a une opposition culturelle, sociale, sportive et c'est déjà très bien comme ça. Je ne demande pas à Lyon d'être Marseille et inversement. L'engouement des Marseillais pour l'OM est unique, ça fait partie de la ville, plus qu'à Lyon qui a d'autres atouts. Il faut qu'ils gardent ces différences, c'est ce qui fait la beauté du foot. Comme Naples et la Juve, ou le Barça et le Real. Mais l'OM et Lyon ne doivent pas se pénaliser l'un et l'autre pour des histoires comme ça. Il se trouve que je connais parfaitement les deux, et particulièrement Jacques-Henri depuis 18 ans, avec une vraie intimité dans la vie et le travail. Ce que je vais vous dire sur lui va peut-être vous surprendre, mais ce sont les mêmes. Ils sont tous les deux capables de beaucoup de choses pour défendre leurs convictions et ils méritent le respect (...) Finalement, ils se ressemblent vachement. S'ils se parlent aujourd'hui pendant une heure, ils se parleront normalement, ils ne monteront pas dans les tours. Pour conclure, si l'OM gagne la coupe d'Europe à Lyon, ça doit être une fête. Sinon, le football français aurait l'air con », explique le journaliste, qui par ailleurs aura une émission sur LCI pendant le mondial en Russie.