OL-PSG : Pas de fracture ouverte, pas de rouge balance Pierre Ménès

OL-PSG : Pas de fracture ouverte, pas de rouge balance Pierre Ménès

Photo Icon Sport

Même si le résultat n’aurait probablement pas changé dans les dernières secondes, Nabil Fékir a sorti un incroyable tacle en fin de rencontre face au PSG.

Le capitaine lyonnais, pas vraiment un défenseur de métier, s’est jeté par derrière sur Leandro Paredes, emportant tout son passage avec le risque évident de blesser gravement l’Argentin. Cela n’a pas été le cas, mais le ralenti est impitoyable pour le champion du monde, qui a profité de « Clément » Turpin et de la VAR pour s’en tirer avec un simple jaune. Une décision qui a de quoi faire bondir Pierre Ménès, une semaine après l’agression de Mbaye Niang sur Thilo Kehrer, avec là-aussi une biscotte comme simple sanction. Le consultant de Canal+ n’en revenait pas au moment de débriefer la rencontre.

« Je ne comprends pas, je sais pas ce qu’il faut pour qu’il y ait un carton rouge face au PSG. A mon avis, pour qu’il y ait carton rouge face au PSG, faut qu’il y ait fracture ouverte », a déploré le consultant, pour qui les arbitres ferment étonnement les yeux dès qu’une faute grossière est commise sur un joueur parisien.