OL - OM : Et maintenant Denis Balbir entre dans la mêlée !

OL - OM : Et maintenant Denis Balbir entre dans la mêlée !

Photo Icon Sport

Denis Balbir, dont la suspension est désormais levée suite à ses propos après OM-Leipzig et qui sera aux commentaires de Salzbourg-OM jeudi prochain, a décidé d'entrer dans la mêlée suite à la polémique entre Jean-Michel Aulas, Jacques-Henri Eyraud et Mourad Boudjellal. Pour le commentateur de W9, la diplomatie doit s'imposer et le calme revenir, chacun ayant ses torts dans cette histoire qui a pris de l'ampleur depuis une semaine. Et Denis Bambir d'espérer que tout cela ne débordera pas à de gros incidents en cas de qualification de l'Olympique de Marseille pour la finale de l'Europa League.

« Le clash entre Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud était inévitable. Il y a trois bonnes raisons qui expliquent les tensions entre Marseille et Lyon : le sportif, la finale de la Ligue Europa et donc la Commission de discipline (...) A Marseille, on polémique sur le fait que Lopes a pris la même sanction qu’un joueur qui n’a frappé personne dans les échauffourées. Je mettrais un petit bémol en rappelant quand même que Rami a quand même fait une faute largement répréhensible sur le terrain. Après qu’Anthony Lopes soit encore une fois mêlé à une altercation, c’est un cas qui doit être statué à part. Mais pour moi, cette histoire de suspension est un faux prétexte et je pense que Lyon est plus pénalisé de l’absence de Lopes que l’OM ne l’est pour Rami (...) Même si c’est un grand dirigeant et qu’il a fait beaucoup pour le football français, Jean-Michel Aulas est réputé pour son manque de retenu. Notamment sur Twitter. Je comprend que cela puisse énerver. Pour Jacques-Henri Eyraud, que j’ai un peu côtoyé à Orange lorsque j’y étais et qu’il en était l’un des dirigeants, sa réaction ne colle pas tellement avec sa façon d’être depuis qu’il est président (...) Jacques-Henri Eyraud a su mêler à son coup de gueule beaucoup d’humour, de dérision et de cynisme. Il est dommage de constater que deux grands dirigeants du football français se livrent à ce genre de bataille de cour de récréation (...) J’espère que les fans lyonnais sauront rester à leur place et que les Marseillais ne viendront pas, s’ils sont en finale, pour régler des comptes mais bel et bien pour faire la fête derrière leur équipe. Il faut vraiment que tout le monde se calme. A la place des instances de l’UEFA, je convoquerais les dirigeants de l’OM et de l’OL ainsi que les responsabilités différents groupes de supporters pour leur rappeler les risques qu’ils encourent en cas de débordement », a confié, sur ButFootballClub, Denis Balbir, qui appelle donc au calme.