Monterrubio : « Je savais où je mettais les pieds »

Monterrubio : « Je savais où je mettais les pieds »

Photo Icon Sport

Le milieu de terrain lorientais, qui s’apprête à retrouver Lens à Bollaert, en profite pour savourer sa décision de venir à Lorient, où il prend du plaisir.

Débarqué tout droit d’un inattendu passage en Suisse à Sion, Olivier Monterrubio a rapidement montré qu’il n’avait rien perdu de son talent. Débarqué à Lorient, le talentueux gaucher s’est fondu dans le collectif des Merlus, apportant une précision sur ses centres et les coups de pied arrêtés qui a déjà beaucoup servie depuis le début de saison. L’ancien nantais aura certainement à cœur de s’exprimer ce samedi face à Lens, un autre de ses anciens clubs.

 

« J'ai vécu un an et demi extraordinaire. D'ailleurs, après le match samedi, je resterai sur place afin de profiter des amis que j'ai toujours là-bas. Je suis heureux de revenir à Lens, de refouler cette pelouse de Bollaert et de retrouver ce merveilleux public », a d’emblée lancé Monterrubio, qui espère toutefois que les « Sang et Or » n’auront pas trop de raison de se réjouir. « Si on arrive à marquer assez rapidement, on peut les faire douter. Maintenant, on sait aussi qu'on va affronter une équipe qui aura le couteau entre les dents, et qui doit absolument reconquérir son public », a reconnu dans Ouest-France le joueur déjà passé par Rennes, et qui ne regrette pas ce retour en Bretagne.

 

« Sur le terrain, on prend beaucoup de plaisir, comme à Nantes. Mais ce n'est pas une surprise pour moi. En signant à Lorient, je savais où je mettais les pieds. Pour l’instant, on ne regarde pas trop le classement. Le plus important est qu'on continue à travailler aussi bien dans la semaine. Il faut faire attention, car tout peut aller très vite. Avec Nantes, on avait failli descendre un an avant d'être champion », a tenu à rappeler Olivier Monterrubio, désormais l’un des joueurs les plus expérimentés des Merlus.