Lille « a frappé un grand coup » au Vélodrome

Lille « a frappé un grand coup » au Vélodrome

Photo Icon Sport

Les joueurs l’ont admis seulement après le succès acquis dimanche soir à Marseille, mais ils doutaient un peu de leur capacité à tenir le choc face aux gros bras après les difficultés connues lors de la phase aller. Mais à l’image d’un Mathieu Debuchy qui a tout donné jusqu’au bout, le LOSC a tenu bon pour finalement prendre les trois points et marquer les esprits en conservant sa place de leader à un moment où beaucoup voyaient la formation nordiste commencer à flancher.

« À la mi-temps, on pouvait mener 2-0, voire 3-0, et au moment de l’égalisation on aurait pu douter. Mais on a bien tenu le ballon et bien défendu. On a mûri et grandi, c’est sûr. On savait que, quel que soit le résultat, le Championnat ne serait pas joué. Ces derniers temps, on doutait un peu de notre capacité à rester en haut. On a bien montré qu’il fallait compter avec nous. Oui, on a frappé un coup quand même. C’est vrai qu’on avait beaucoup joué et que ça commençait à “pécher” physiquement. Mais, quand on joue une affiche dans un stade plein, sur une bonne pelouse, on ne peut que sortir les tripes. Dans ces matches-là, tu es obligé d’être à fond, même si tu n’as pas envie... Il y a un petit trou entre le cinquième et le sixième, donc il va falloir compter sur ces cinq équipes jusqu’à la fin. On est là, c’est ce qu’on voulait en sortant de ces deux matches, contre Lyon et Marseille. On est aussi qualifiés en Coupe de France. On est dans nos objectifs. Le plus important, ça va être de prendre les points quand les adversaires directs se rencontreront », a prévenu dans L'Equipe le défenseur lillois, qui sait bien que ce succès à Marseille permet surtout de garder au moins un joker dans la course au podium, même si le chemin est encore long.