Le Guen vs Beye : Le 2e épisode est encore plus violent (best of...)

 Le Guen vs Beye : Le 2e épisode est encore plus violent (best of...)

Photo Icon Sport

Au lendemain d'une première joute verbale en direct dimanche soir après OM-PSG, Paul Le Guen et Habib Beye se sont retrouvés sur Canal+ Sport. Et le moins que l'on puisse dire est que les deux consultants sont réellement fâchés, la nuit n'ayant visiblement pas calmé les choses. Alors que le sujet de la tactique de l'Olympique de Marseille face à Paris avait rallumé doucement la flamme, c'est l'évocation du cas d'Unai Emery qui a remis en mode Street Fighter Habib Beye et Paul Le Guen. Et même Michael Landreau a pris un tacle au passage.

Si Canal+ espérait calmer les choses entre Paul Le Guen et Habib Beye en invitant les deux consultants à débattre lundi soir sur OM-PSG, c’est raté. Bien au contraire, les deux anciens joueurs se sont de nouveau empoignés sur le cas de l’entraîneur du Paris Saint-Germain. Un échange très vif et qui démontre que Le Guen et Beye ne se supportent clairement pas.

Habib Beye : « Emery a mis sa patte sur le PSG depuis qu’il est arrivé. J’ai du mal avec les observateurs qui disent qu’il l’a fait seulement depuis le match contre Barcelone. C’est un travail qui est long, il a fait des choix comme par rapport à Ben Arfa que tout le monde imposait dans cette équipe (…) Il s’est adapté à ce sytème. Les analyses sur Emery sont changeantes et moi j’ai du mal avec cela. C’est pour ça que j’ai remis en cause Paul sur son jugement. J’aime qu’on ait une ligne directrice dans son analyse et là on a été très vite avec Unai Emery (…) On a jugé le bilan de Laurent Blanc qui a été exceptionnel, il faut laisser du temps à Unai Emery avant de le juger. C’est pour cela qu’il y a eu cette altercation dimanche. »

Paul Le Guen : « Je ne vais pas me fâcher une nouvelle fois. Mais tu sous-entends que je n’ai pas de ligne directrice dans ma façon de pensée… »

Beye : « Il faut savoir avoir un débat, on a le droit de ne pas être d’accord. Hier, on a eu un débat et tu as voulu le quitter c’est tout… (Installé à côté d’Habib Beye, Michael Landreau décide de sourire en entendant cela) Mika tu souris et je ne sais pas pourquoi. On a le droit de débattre… »

Landreau : « …et j’ai le droit de sourire »

Le Guen : « C’est peut-être la seule chose que je regrette, c’est d’avoir retiré le casque. Si je prends à la lettre ce que tu dis aujourd’hui, j’ai 1.000 occasions de me fâcher encore. Tu dis qu’il faut avoir une ligne directrice, il me semble que j’en ai une. Tu prétends que j’ai dit ça, ça et ça, c’est faux. »

Beye : « Après le match contre Monaco, tu as eu un jugement très sévère sur Unaui Emery… tu as dit qu’il ne suffisait pas de venir avec son cahier etc… »

Le Guen : « Qu’est ce que j’ai dit ? Vas-y répète les phrases… »

Beye : « Je ne vais citer tout ce que tu as dit sur Emery…»

Le Guen « C’est hallucinant ce que tu es en train de faire…. Je fais le débat d’hier, je fais celui de ce soir, mais là après j’arrête… »