L1 : Pas de réseaux sociaux ce week-end, Nantes montre la voie

L1 : Pas de réseaux sociaux ce week-end, Nantes montre la voie

Icon Sport

Ce week-end, c’est une grande première qui va se dérouler au sein du football européen : plusieurs clubs vont garder le silence pendant de longues heures sur les réseaux sociaux pour protester contre Facebook ou Twitter à propos des discriminations.

Le combat du racisme concerne tout le monde dans le foot, et surtout sur les réseaux sociaux. Il y a quelques semaines, Thierry Henry avait décidé de quitter les réseaux pour dénoncer la non-sanction des actes racistes sur Twitter ou Facebook. Un combat qui continue et qui s’accentue même. Puisque ce week-end, les clubs de Premier League vont boycotter les réseaux sociaux. Afin de protester contre les entreprises digitales, qui sont trop laxistes par rapport aux abus racistes et discriminatoires en ligne, les formations anglaises ont donc décidé d’agir. Comme le FC Nantes, qui a décidé de rejoindre ce mouvement ce vendredi.

« Trop, c'est trop »

« Afin de lutter contre le racisme et les abus discriminatoires sur les réseaux sociaux dont sont victimes les joueurs et bien d'autres acteurs du sport, le FC Nantes annonce se joindre au mouvement initié par les clubs anglais et restera silencieux en boycottant ses réseaux sociaux ce week-end. Le Club réaffirme également que des mesures doivent être prises pour stopper la propagation de cette culture de la haine, si dangereuse mais trop souvent impunie, dans le sport et dans la société dans son ensemble. Il est temps que le football agisse. Le FC Nantes, qui a récemment pris position en condamnant les attaques dont a été victime son joueur Imran Louza, continuera sans relâche de prendre des mesures proactives dans la lutte contre toutes les formes de discrimination, et invite tous les acteurs du football français et ses supporters à rejoindre le mouvement. Nous avons tous cette responsabilité. Trop, c'est trop. No room for racism », a lancé le FCN dans un communiqué. Un appel pas forcément suivi, vu que pour l’instant, Nantes est le seul club français qui a officiellement annoncé son boycott des réseaux sociaux sur les jours à venir...