L1 : Le coup de gueule de Le Graët, inutile ou pas ?

L1 : Le coup de gueule de Le Graët, inutile ou pas ?

Photo Icon Sport

En France, l’interdiction de déplacement devient la norme, et cela ne dérange pas grand monde au niveau des instances, du football comme du gouvernement.

Les Préfets justifient désormais à leur bon vouloir les mesures liberticides, et il n’y a plus besoin des Gilets Jaunes pour interdire l’accès à un match d’un passionné qui porte l’écharpe ou le maillot de l’équipe visiteuse. Cela a déjà été le cas plusieurs fois cette saison, et Noël Le Graët, qui était de ceux qui s’attaquaient frontalement aux supporters il y a un an notamment sur le cas des fumigènes, a désormais changé de camp.

« Il n'est pas normal que des supporters se donnent rendez-vous pour se battre, mais interdire de façon systématique c'est la solution de facilité, je suis totalement contre. Priver 2500 personnes de déplacement, alors qu'il n'y a que 10% d'abrutis, c'est stupide. Cela me gène. On se couvre trop vite et on arrive à des situations ridicules, comme interdire des déplacements de quelques dizaines de kilomètres. Lorient - Brest, par exemple. Non mais, franchement. Il faut que ça s'arrête. Je préfère le dialogue, la sensibilisation, l'éducation, la confiance aussi. J'en ai discuté avec certains préfets, ils ont des instructions… », a laissé entendre le président de la FFF à Ouest-France, sans préciser quelles sont les mesures qu’il compte proposer pour faire disparaître ces interdictions.