Kita : «Baup ne rigole pas»

Kita : «Baup ne rigole pas»

En recul depuis la prise de fonction d’Elie Baup, Waldemar Kita savoure le regain de forme des Canaris actuellement.

Le président nantais avoue conserver un souvenir amer du début de saison des Nantais, et notamment de la surmédiatisation dont le club a fait l’objet. « Pour nos débuts en L1, on savait très bien qu'il y aurait des surprises, pas forcément agréables. Il fallait que la mayonnaise prenne. Dès qu'on perd un match, on est insulté de tous les noms. C'est très désagréable mais, bon, c'est comme ça, c'est la vie. C'est un bon prétexte pour nous attaquer », a estimé Waldemar Kita dans Ouest-France.


Le dirigeant nantais s’est surtout dit satisfait de la nouvelle discipline instaurée par Elie Baup, sous-entendant bien sûr qu’elle n’était pas forcément respectée avec Michel Der Zakarian par le passé. « La discipline était ma principale inquiétude. C'est un problème très difficile à résoudre. Pourquoi ? Parce que les joueurs sont jeunes, ont envie de sortir, de faire la fête. Ce qu'il faut leur faire comprendre, c'est qu'ils la fassent le moins possible. Les joueurs, avides de gagner leur place, ont compris. Et puis, il n'hésitera pas à sanctionner. Il ne rigole pas. Il peut se permettre de sortir un joueur et de le remplacer », assure Waldemar Kita, pour qui la meilleure recrue de l’été se nomme définitivement Elie Baup.