Face à l’OL, l’ASSE s’est régalée avec « la surprise du chef »

Face à l’OL, l’ASSE s’est régalée avec « la surprise du chef »

Photo Icon Sport

C’est moins de deux heures avant le début de la rencontre que les joueurs stéphanois ont appris qu’ils allaient évoluer en 3-5-2, histoire à la fois de passer sur les cotés pour apporter le danger, mais aussi de surprendre le 4-4-2 bien huilé de l’OL. Un pari clairement réussi tant les latéraux et surtout Benoint Trémoulinas ont donné le tournis  à leur adversaire, tandis que la défense stéphanoise à trois dans l’axe a plutôt bien muselé la paire Gomis-Lacazette, en dehors du but de l’égalisation joué à la perfection. Pour Fabien Lemoine, la mentalité impeccable de son équipe et le coup tactique de Christophe Galtier était la recette pour s’imposer à Gerland.

« Dans l’engagement, nous avons été présent de la première à la dernière minute. Nous avons osé. Nous avons su marquer au bon moment en deuxième mi-temps. Nous sommes tous contents pour Max (Max-Alain Gradel) car il mérite d’être récompensé par rapport à tout ce qu’il donne à l’entraînement. Le système en 3-5-2, c’était la surprise du chef. Nous avons joué pour les mettre en difficulté. Nous n’avons pas eu de sentiment d’infériorité, comme nous avions pu en avoir dans des confrontations précédentes. C’est une très belle soirée pour tout le monde, les joueurs, le club et les fans. Gagner à Gerland dans un contexte européen, c’est très fort. Nous pouvons continuer à rêver », a confié le milieu de terrain stéphanois, encore une fois très précieux dans la récupération et la distribution ce dimanche soir.