DJ Gillot a du mal à « remixer » Bordeaux

DJ Gillot a du mal à « remixer » Bordeaux

Photo Icon Sport

Une semaine après un nul (2-2) à Sochaux, les Girondins de Bordeaux ont enchaîné avec un autre score de parité, cette fois à domicile, face à Reims. L’entraîneur du club au scapulaire l’admet, son équipe a bien du mal à se motiver en Liue 1, ayant choisi la Coupe de France comme objectif de fin de saison. Et cela oblige Francis Gillot à tenter de trouver les bons réglages.

« C'est un petit peu la même chose qu'à Sochaux, une première période qui est mièvre et une deuxième bien meilleure. On est toujours en réaction, on essaye de corriger ça, malheureusement ça se répète. C'est une prise de conscience, il faut jouer de la première à la dernière minute. C'est déjà compliqué quand on joue de la première à la 90e, alors quand on ne joue que 45 minutes, c'est encore plus compliqué de gagner des matches. Je n'ai pas d'explications. On est en réaction, j'entends beaucoup d'entraîneurs dire la même chose, on est dans un petit confort, on a du mal à en sortir (…)  On part au plus pressé, il y a des histoires de cartons jaunes, des blessures, des garçons qui sont fatigués, et on n'arrête pas de remixer l'équipe toutes les semaines, ce n'est jamais bon. La rentrée de Poko a réveillé l'équipe par son dynamisme, c'est un des seuls qui a gagné les duels, c'est beaucoup trop peu. En face, il y avait une équipe qui avait beaucoup plus de gnaque, d'envie dans les duels, une équipe qui joue sa vie, nous on ne la joue pas aujourd'hui », faisait remarquer Francis Gillot après le nul (0-0) concédé par son équipe à Chaban-Delmas.