Diouf : "Des défaillances défensives"

Pape Diouf n’a que très peu goûté la plaisanterie. Le président marseillais a trouvé encore beaucoup de carences au jeu marseillais, et ne s’est pas gêné pour le faire remarquer, première journée ou pas. " A la mi temps en menant 3 à 1, je pense même que c’était un score à l’avantage de Rennes tellement notre domination a été grande. Ensuite il est vrai qu’en deuxième mi-temps nous avons connu des défaillances défensives qui nous ont été fatales. Nous avons manqué de vigilance. Je fais totalement confiance à Eric Gerets pour apporter les corrections nécessaires. Il est évident que ce match là, on devait le gagner 9 fois sur 10. Si nous ne l’avons pas fait c’est que les carences ont été grandes. Mais je dois admettre que Mandanda a fait une très grande partie, mais cela veut dire également que l’adversaire a eu beaucoup d’occasions", n’a pas oublié de préciser Pape Diouf, qui, comme beaucoup de Marseillais, aimerait voir son secteur défensif être plus rassurant à quelques jours du tour préliminaire de Ligue des Champions.