Bordeaux : Juppé craint les conséquences d'un stop aux Américains

Bordeaux : Juppé craint les conséquences d'un stop aux Américains

Photo Icon Sport

Lors d’une conférence de presse jeudi, Alain Juppé a annoncé le report du vote de la Métropole concernant le rachat des Girondins de Bordeaux.

Suite au rapport de la DNCG, qui a donné son accord à GACP, tout en émettant des doutes sur les recettes prévues, le maire et président de Bordeaux Métropole a décidé d’organiser une nouvelle audition avec Joseph DaGrosa, le patron du fonds d’investissement. Ce n’est qu’après cette séance que les élus voteront afin de décider si le potentiel repreneur peut vraiment assumer le loyer du Matmut Atlantique. Les Américains obtiendront-ils ce dernier accord ? Rien n’est moins sûr compte tenu du contexte. C’est pourquoi Alain Juppé, favorable à la vente, a tenu à souligner les conséquences d’un éventuel refus.

« Si nous bloquons l'opération, il est clair que M6 se désengagera rapidement et que, par conséquent, la situation du club deviendra extraordinairement fragile et précaire, dans un délai rapproché. Il faudra avoir ça en tête. Ce n'est pas du chantage, mais simplement une claire conscience de la situation, a prévenu le maire. J'ai parlé de "feu orange", oui. Mais dans le code de la route, au Québec, après l'orange, c'est aussi le vert, alors qu'en France c'est le rouge. Donc tout est permis. » Pour convaincre les élus, Joseph DaGrosa devra se montrer convaincant le 11 octobre prochain.