ASSE : 30 % du club pour un nouveau partenaire, Bernard Caïazzo s'explique

ASSE : 30 % du club pour un nouveau partenaire, Bernard Caïazzo s'explique

Photo Icon Sport

Plutôt rapide et efficace dans son recrutement, l’AS Saint-Etienne essaye de négocier au mieux son changement d’entraineur et la saison européenne qui arrive. Quelques investissements donc pour essayer de continuer sur la lancée du dernier exercice, mais pas de quoi mettre les Verts dans le rouge. Bernard Caïazzo a ainsi profité de cette intersaison pour faire le point sur le fameux dossier du nouvel investisseur. Après la reprise manquée du club, les deux dirigeants de l’ASSE attendent désormais un actionnaire qui mettrait de l’argent dans le club, sans en prendre forcément les commandes. Un souhait confirmé, mais qui ne sera pas forcé, comme l’a rappelé le dirigeant stéphanois.

« Nous sommes prudents et souhaitons un partenaire qui vienne pour 30 pour cent dans un premier temps. Vis à vis des Institutions et des supporters il s’agit de ne pas faire d’erreurs avec des partenaires qui ne seraient pas en phase avec nos valeurs. A l’ASSE, l’humain passe avant l’argent. Roland et moi ne prendrons pas le risque de nous associer à un partenaire qui ne soit pas dans l’aventure humaine sportive voulue par tous ceux qui aiment les Verts. Nous n’avons aucune urgence et nous saurons faire le bon choix même si nous devons attendre plusieurs mois. Nous ne sommes pas demandeurs car nos finances sont saines. C’est bien plus important que tout », a prévenu Bernard Caïazzo dans les colonnes de Butfootballclub. Un message clair, qui n’ouvre la porte qu’à un passionné désireux de mettre de l’argent sans, pour le moment, avoir le contrôle du club.