Affaire Chafni : Le patron des arbitres français entre dans la danse

Affaire Chafni : Le patron des arbitres français entre dans la danse

Photo Icon Sport

Patron des arbitres français, Marc Batta a tenu à faire entendre sa voix dans l’affaire qui oppose Kamel Chafni, le joueur d’Auxerre, à un arbitre assistant. Insultes racistes ou propos discourtois, c’est pour l’instant parole contre parole, mais l’ancien arbitre reste du côté de son collègue, même s’il regrette les mots que ce dernier assume, à savoir un «  dégage » lancé à Chafni.

« Ce sont des accusations graves qu’il faut vérifier et confirmer. A ce jour, je porte toute ma confiance à Monsieur Perruaux. On n’a jamais entendu parler de quoi que ce soit le concernant. J’ai eu l’assistant et l’arbitre. Ils m’ont confirmé ne jamais avoir insulté, mais avoir dit ‘dégage’. C’est déjà un terme pas très approprié pour un arbitre, mais aller jusqu’à l’injure raciale. Il y a un grand écart. Il faudra le prouver (…) Il est évident qu’on ne parle comme ça à un joueur. On doit avoir un langage approprié auprès des joueurs », a confié Marc Batta, conscient que l’image peu glorieuse donnée par cet incident.