A Montpellier, c’est la revanche « des cancres »

A Montpellier, c’est la revanche « des cancres »

Photo Icon Sport

Après une première partie de saison catastrophique, que ce soit en Ligue des Champions ou en Championnat, Montpellier redresse la tête au bon moment avec trois succès de rang et un retour dans le premiers tiers du classement. Les places européennes sont à portée de mains après la victoire des Héraultais sur Rennes (2-0), et René Girard, assez durs envers ses joueurs quand cela ne fonctionnait pas, a tout de même tenu à préciser que le bilan n’était pas si mauvais que cela désormais. 

« Pour des cancres, c'est un bon match. On marque au bon moment. Il faut retenir que l'on n'a rien lâché même dans la difficulté et que l'on a cravaché en première période pour rester dans le match. On ne va pas nous reprocher la réussite après avoir eu pas mal de malchance. On est allé chercher cette réussite. On a tenté, on a fait des choses dans un match, avec du bon et du moins bon, face à une équipe athlétique. L'objectif est simple. On va attendre que les concurrents jouent demain après avoir bien fait le boulot. On ne va pas se projeter. On nous disait que l'on était premier de la série B. On est entre la série B et la série A, maintenant. On est là, même si on ne crie pas victoire. On n'a pas 44 points comme ça du jour au lendemain même si les prestations n'ont pas été toujours de haute volée. C'est la confirmation d'une bonne période, mais on ne va pas s'enflammer et commencer à parler d'Europe. Je ne sais pas si cela sert à grand chose de dire: on joue l'Europe. On montre que l'on a les nerfs aussi », a livré l’entraineur montpelliérain, qui compte aussi sur les critiques subies depuis le début de saison pour motiver ses troupes.